Vous préparez votre mariage et vous êtes à la recherche de financement ? Les moyens n’en manquent pas si votre épargne ne suffit pas à combler les besoins de votre occasion spéciale. Dans cet article, vous verrez les tops 3 des meilleurs moyens de financement qui combleront vos besoins. À vous de choisir l’option la plus convenable à votre situation financière. Focus sur ces offres !

Top 1 : Le crédit sans justificatif

L’organisation d’une fête de mariage n’est pas du tout simple. Surtout sur son côté financier, il existe de nombreuses démarches pour arriver à bien jauger les dépenses et les recherches de prestataires. Établissez votre tableau de financement et faites ressortir le montant du besoin qu’il vous manque. Réalisez ensuite une demande de crédit en ligne rapide sans justificatif. L’avantage de cette offre est que, vous n’avez pas à communiquer au prêteur, le motif de l’emploi des fonds.

Le crédit sans justificatif peut atteindre un montant minimum de 200 euros et un montant maximum de 75 000 euros. Toutefois, le plafond d’emprunt tourne autour de 20 000 euros, selon le profil du demandeur. Pour obtenir ce type de prêt, il faut émettre la demande elle-même, un justificatif d’identité et de domicile, un relevé d’identité bancaire, un relevé de compte et un justificatif d’emploi stable. 

Top 2 : Le prêt « mariage »

Choisir un prêt affecté est aussi une option privilégiée pour financer un mariage. Un mariage français tourne autour de 65 personnes généralement. Les dépenses sont en moyenne de 125 euros par invité. Concernant les bagues de fiançailles, ils coûtent environ de 800 euros. Encore d’autres dépenses sont à souligner par les mariés. Comme estimation, les dépenses moyennes peuvent s’élever dans les 11500 euros.  Face à ce budget prévisionnel, les mariés vont inclure leurs apports personnels.

Le reste de la somme dont les apports personnels ne peuvent pas couvrir concerne le besoin en financement. Ils pourront donc adopter le prêt « mariage ». Le capital à emprunter varie de 1500 euros à 21 500 euros. C’est à l’emprunteur de fixer ses besoins selon sa capacité de remboursement. Ensuite, il enverra une demande auprès d’une banque classique ou d’un organisme en ligne pour obtenir une réponse rapide. 

Top 3 : Le prêt entre particuliers

Le prêt entre particuliers exclut l’intervention de la banque. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un contrat entre deux particuliers. Les obligations de ce type de prêt se situent au niveau de la fiscalité. Les déclarations sont nécessaires pour cette option. Lorsque le montant du crédit s’élève à 760 euros, l’administration fiscale doit être mise au courant du prêt. Dans la mesure où le prêt entre particuliers est soumis à des intérêts, le prêteur doit les déclarer une fois par an.

Le contrat du prêt entre particuliers doit inclure les informations suivantes :

–             Le montant du prêt

–             La durée de remboursement

–             La fréquence des mensualités

–             Les taux d’intérêt s’il y en a

Le prêt entre particuliers est négociable surtout si les deux parties se connaissent. N’hésitez pas donc à réviser votre contrat afin d’obtenir un prêt intéressant pour la réalisation de votre mariage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici